La Crète et ses bijoux : entre inspiration antique et modernité

La Crète et ses bijoux : entre inspiration antique et modernité

La Crète. Plus d’un mois que l’on est rentré de ces vacances et l’article n’était toujours pas publié (ni écrit d’ailleurs). C’est vous dire à quelle point j’ai été accaparée par le travail à l’atelier.

Comme j’en ai pris l’habitude, je voulais profiter de ces vacances pour découvrir des artisans bijoutiers mais la barrière de la langue m’avait un peu freinée dans mes recherches avant notre départ. Je n’avais qu’une adresse dans les alentours de Chania.

Lors de ce voyage, nous avons fait le tour de l’île en voiture et après quelques péripéties le premier jour, notre première halte a eu lieu à Rethymnon. Et dès ce premier soir, au hasard des ruelles de la vieille ville, je découvrais une jolie boutique/atelier, DiManoau 57 rue Tsouderon.

Desidero Paris Blog - DiMano 1
DiMano

Je passerais bien entendu, comme à Prague, sur les boutiques de bijoux du centre qui vendent toutes la même chose (et de même dans toutes les villes de l’île). Si vous êtes fidèles à mon tout récent blog, vous aurez noté que ce n’est pas ce qui m’intéresse.

Les créateurs de DiMano travaillent en couple, monsieur à la cheville pour la fabrication des bijoux et madame à la vente et à la communication. C’est également elle qui réalise certains modèles en 3D. Leurs créations s’inspirent en grande partie de l’antiquité et notamment des symboles du fameux disque de Phaïstos mais aussi du monde naturel. Comme cette bague dont le serti est issu du moulage d’une fleur.

L’établi occupe une place centrale dans leur boutique, que je vous invite à visiter si vous êtes à la recherche de créations originales ou pour le plaisir d’admirer leur travail.

Après la visite de la ville le lendemain matin nous avons repris la route direction Chania. Et cette ville n’a pas failli à ses promesses !! Ses vestiges et son centre ville historique sont superbes. On a adoré se promener dans ses petites rues si typiques des cités méditerranéennes. Et la vue du port de nuit était à couper le souffle.

Desidero Paris Blog - Panoramica Chania noche 2.jpg
Chania

Dans mes recherches avant de partir j’avais noté la présence d’un centre artisanal en périphérie de la ville. Cet endroit présente de grandes capacités avec des ateliers dont la taille fait pâlir d’envie les 14m² de ma boutique. Tous les ateliers ne sont pas occupés (la question de déménager en Crète m’a traversé l’esprit un quart de seconde^^) mais nous avons eu la bonne surprise de tomber sur un atelier de bijoutier/sculpteur : George Tolias. Ses créations ont un style très épuré qui m’a énormément séduite, la aussi avec une inspiration antique très présente. Je vous invite encore une fois à visiter cet atelier si vous passez dans la région, pour ses bijoux mais également pour ses sculptures.

desidero-paris-blog-tolias-1.jpg
Tolias, sculptueur
Desidero Paris Blog - Tolias 2
Tolias, bijoutier

Après la visite de Chania et de ses alentours nous avons finalement pris la route de deux des plus belles plages de l’île en commençant par celle de Balos. L’accès est plus que chaotique mais le jeu en vaut la chandelle. Quelle beauté.

Desidero Paris Blog - Panoramica Balos 5.jpg
Balos

Et le lendemain la plage d’Elafonessi. L’arrivée y est moins spectaculaire que celle de Balos mais nous avons pu profiter de la plage de bon matin avant qu’elle ne soit bondée de monde. Un bonheur.

Desidero Paris Blog - Panoramica Elafonissi.jpg
Elafonessi

Le reste de notre voyage nous a permis de découvrir les ruines de Phaistos, tout proche de Agia Gallini (pas la meilleure nuit de notre voyage mais assurément l’une des plus belles vues) et aussi Agia Nikolaos (une autre des plus belles vues de notre voyage).

Desidero Paris Blog - phaistos
Les Ruines de Phaïstos
Desidero Paris Blog - Panoramica Agia Gallini
Agia Gallini
Desidero Paris Blog - baie de agia nikolaos
La baie de Agia Nikolaos

Au gré de notre promenade dans cette ville, je suis tombée par hasard sur une boutique de bijoux et d’objets contemporains. L’ensemble des designers présentés est grec (pile ce que je recherche dans mes voyages !!). Je vous recommande vivement cette adresse si vous passez par là : Syllogi Gallery, au 26 Akti Koundourou.

Desidero Paris Blog - Panoramica Agios Nikolaos 2.jpg
Agia Nikolaos

La fin de notre voyage nous a enfin ramené à Heraklion qui n’a pas autant de charme que Chania ou Rethymno mais son musée vaut le détour. Sa collection de bijoux antiques est superbe et les techniques que l’ont peut observer n’ont rien à envier à nos techniques modernes, comme ces abeilles en or qui combinent les techniques du repoussé, de la granulation, du filigrane et de la gravure.

Desidero Paris Blog - Abeilles Musée de HeraklionDesidero Paris Blog - Musée de Heraklion

Et c’est dans le Cartoville de la Crète que nous avons finalement trouvé la dernière adresse à visiter, tournée vers le bijou contemporain : AS Gallery au 9 rue Psaromiligon. C’est exactement le genre de lieu dont je rêve en ce moment pour Desidero. Un espace assez grand pour accueillir des expositions de bijoux et même parfois d’art contemporain. Agapi Smpokou y expose des artistes grecs et internationaux. Et la boutique possède également un bel espace atelier (que l’on devine sur la mezzanine). Dans sa galerie, Agapi Smpokou souhaite démocratiser l’art contemporain et surtout le bijou contemporain, en proposant des pièces originales, parfois dérangeantes, toujours percutantes, à côté d’autres, plus conventionnelles. Elle m’expliquait qu’après plusieurs années à persévérer dans cette voie, l’intérêt du public commençait véritablement à évoluer pour s’ouvrir aux bijoux contemporains.

Desidero Paris Blog - AS Gallery 1Desidero Paris Blog - AS Gallery 2

Quel plaisir de me replonger dans ces photos de vacances. J’avais oublié à quel point ces paysages nous avaient subjugués, autant de jour que de nuit.

Et vous, avez vous déjà visité la Crète ? Avez-vous d’autres adresses à ajouter à cette sélection ?

J’attends vos retours et vous dis à très vite, ici, sur le site et sur tous les réseaux sociaux de Desidero 😉

Giulia

Desidero Paris Blog - Coucher de soleil à Matala
Coucher de soleil à Matala

 

Paris en été : 5 choses à faire autour du Canal St Martin

Paris en été : 5 choses à faire autour du Canal St Martin

Cette année pour la première fois, contrairement à la tradition qui veut que tous les professionnels de la bijouterie (ateliers, fournisseurs et prestataires) soient fermés pendant au moins 3 à 4 semaines, j’ai décidé d’être à Paris quasiment tout le mois d’août. Et de vous accueillir à la boutique. Je vais en profiter pour avancer sur mes collections mais je ne vous raconte pas la galère pour être sûre de ne manquer de rien à l’atelier.

Quoi qu’il en soit, que vous soyez là en touristes ou plutôt de ceux à privilégier les vacances hors saisons, voici 5 choses à faire autour du Canal Saint Martin, en plus de venir me rendre visite 😉 

Picnic sur les bords du Canal

C’est LE rendez-vous de tous les parisiens dès les beaux jours, et un des spots les plus agréables de la capitale. Mon conseil c’est de vous trouver une petite place dans la partie haute, à partir du Parc Villemin et jusqu’à la rue Eugène Varlin, beaucoup plus tranquille, et moins fréquentée. Vous pourrez peut-être vous essayer aux ricochets sur le Canal Saint Martin comme Audrey Tautou dans Amélie Poulain ? Et n’oubliez pas de laisser votre place propre en repartant !

Picnic sur les bords du Canal St Martin

Manger un morceau chez Siseng

Avez-vous déjà tenté Siseng ? J’avoue n’y avoir goûter que les burgers, frites de patate douce et tempura de légumes. Mais tout ce que j’ai vu passer sur les tables donne l’eau à la bouche. Courez-y avant le 13 août sinon il vous faudra attendre leur réouverture à la rentrée. A déguster sur place au 82 quai de Jemmapes ou à emporter, pourquoi pas pour ce fameux picnic dont je vous parlais juste avant ?

Siseng

Vous aimez le street art ?

Plusieurs murs autour de la boutique sont dédiés au Street Art et se renouvellent régulièrement. Le plus connu  évidemment, à l’angle de la rue Jean Poulmarch et du quai de Valmy, mais aussi un mur rue des Récollets, face à l’entrée du Parc Villemin, ou encore celui de la rue Légouvé. Parfois au détour d’une promenade, une belle surprise vous attend.

street-art.jpg
Photo prise en octobre 2016 rue des Récollets

Un peu de shopping déco

Vous connaissez le superbe magasin Madeleine et Gustave au 19 de la rue Yves Toudic ? C’est là que l’on a fait le shooting de la collection Bestiaire Imaginaire en février 2016. Sur 3 niveaux, découvrez une offre généreuse d’objets pour votre maison, mais aussi au dernier étage un joli café pour un moment chaleureux accompagné d’une boisson ou d’une pâtisserie maison.

Café Madeleine et GustaveMadeleine et Gustave

Une autre bonne adresse où manger

Le restaurant Bang ça vous dit quelque chose ? Si vous êtes amateur de très bonne viande je vous recommande cette adresse sur les bords du Canal St Martin, au 112 quai de Jemmapes. Des produits de qualité et une ambiance chaleureuse, c’est un sans faute.

Bang Restaurant

Une adresse bonus (et une très bonne nouvelle) !!

Je vous en reparlerai plus longuement à la rentrée mais j’ai une autre bonne adresse pour vous !! Toute fraîche car elle ouvrira dans les prochains jours. C’est la boutique Curieux, 64 rue de Rochechouard. C’est un peu en dehors du périmètre de cet article mais c’est une chouette adresse, un cabinet de curiosités moderne, où vous pourrez trouver des artistes de talents ET DES PIÈCES DESIDERO !! Curieux, premier revendeur pour Desidero, c’est une belle collaboration qui commence 🙂

J’espère que cette article vous donnera envie de venir faire un tour par ici. N’hésitez pas à me rendre visite, la boutique est ouverte jusqu’au 12 août, avant une bonne semaine de vacances en famille. Réouverture à partir du 22 août pour 2 semaines avant de repartir à l’aventure en Crète, en amoureux cette fois.

Bel été à tous et à très bientôt, 

Giulia

 

Pěkný Praha (Jolie Prague)

Pěkný Praha (Jolie Prague)

Je reviens cette semaine avec un nouvel article voyage !! Le premier weekend de juillet nous avons pris la direction de l’Europe de l’Est pour 3 jours et plus précisément de Prague.

On a A-DO-RÉ la ville, son architecture, l’ambiance, tout ! Ses immeubles Art Nouveau, souvent colorés et, plus rares, ceux de la période cubiste, ont évidemment retenu mon attention. Nous avons fait comme souvent le tour de la ville et de ses points de vue en prenant parfois de la hauteur comme depuis le Parc Kavčí hory ou encore depuis le Métronome.

Depuis le Métronome - Desidero Paris Blog.JPG
Depuis le Métronome

 

Maison Cubiste Prague
Maison cubiste à deux pas du Parc Kavčí hory

 

Côté visite, l’amoureux m’a traînée de force emmenée au musée de l’armée, et nous avons également découvert le musée dédié à Alfons Mucha, artiste aux multiples facettes, fer de lance du mouvement Art Nouveau, célèbre notamment pour ses affiches réalisées à Paris au début du XXieme siècle. J’ai adoré (encore une fois) !! J’avais déjà vu son travail mais jusqu’à présent je ne l’avais pas associé à l’artiste qui se cache derrière. Ce fut une vrai re-découverte ! (Je vous en parlerai peut-être plus longuement une prochaine fois…).

 

alfons-mucha-desidero-paris-blog.jpg
Alfons Mucha

 

Comme à notre habitude, nous avons profité de cette escapade pour partir à la découverte de la bijouterie contemporaine tchèque !

Soyons clair, je ne vous parlerai pas ici des dizaines de boutiques où vous pouvez acheter de l’ambre ou du grenat serti sur de l’argent ou de l’or 14 carats. Ce type de pièces est, certes, issu d’un savoir faire traditionnel tout comme le travail du verre ou du cristal, mais c’est aujourd’hui devenu une vraie machine touristique dans le centre de Prague. Si vous avez lu mes articles sur le Portugal et sur Gênes, vous savez que ce n’est pas ce que je recherche dans mes voyages.

J’ai donc fouillé Internet et Instagram avant de partir et nous avons pu rencontrer le joaillier Hanuš Lamr dans son atelier, près du château de Prague au 4 Valdštejnská street.

Hanus Lamr - Desidero Paris blog

Ses pièces sont principalement inspirées de la nature, du monde florale et si vous me suivez sur Instagram (ou avez lu mon post sur le travail de la cire) vous devez vous douter que cela a fait écho en moi. Cela fait 13 ans qu’il s’est installé dans l’ancien atelier de peinture de son père et son parcours est des plus inspirant. Entre collections personnelles et pièces sur mesure, il travaille principalement l’argent mais aussi d’autres matières comme l’or ou encore la résine synthétique et les pigments. 

Hanus Lamr - Desidero Paris blog (2)

Hanus Lamr - Desidero Paris blog (3)

 

Lors de mes recherches j’avais également repéré plusieurs concept stores que j’avais hâte de découvrir. Des créateurs de différentes disciplines, et différents pays ou du design 100% tchèque, je n’ai pas été déçue par la qualité et l’originalité des pièces présentées. Vous pouvez découvrir par exemple la Debut Gallery ou encore la Designum Galerie (et son café aux pâtisseries si appétissantes) mais mon coup de cœur est allé sans hésitation au Cihelna Concept Store qui se trouve à deux pas du musée Franz Kafka. C’est dans cet espace que vous découvrirez le travail de designers exclusivement tchèques. J’ai particulièrement aimé les bijoux de Adéla Fejtková ou les pièces d’art de la table de Rony Plesl mais l’ensemble de la sélection était très qualitative.

Adela Fejtkova - Desidero Paris blog

Cihelna Concept Store - Desidero Paris Blog

Comme toujours, si vous séjournez à Prague, je vous invite à sortir des sentiers battus et à voir plus loin que les boutiques de souvenirs du centre ville qui ne font pas honneur à la richesse des créateurs tchèques. Et si comme moi vous adorez chiner chez les antiquaires, vous ne serez pas déçus non plus !

J’espère que cet aperçu de Prague vous aura enthousiasmé autant que moi, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures…

Giulia

 

 

Vivez l’expérience avec Airbnb

Vivez l’expérience avec Airbnb

Je peux enfin vous parler de ce projet ! Cela fait des mois que c’est en cours de préparation et ma proposition a enfin été validée la semaine dernière !

Vous connaissez tous Airbnb mais connaissez vous leur nouveau concept, les expériences

J’en ai entendu parler la première fois lorsque Margot du blog You Make Fashion est partie à San Francisco pour assister à la présentation de ce nouveau projet par les fondateurs de Airbnb. Si je me rappelle bien, elle en avait uniquement parlé sur Snapchat et nous avait fait découvrir une expérience de teinture manuelle, quelque chose comme ça.

Et j’ai trouvé ce concept absolument génial !! Des hôtes ou des utilisateurs de Airbnb peuvent proposer des expériences dans leur ville en fonction de leur talent, de leur domaine d’expertise ou simplement pour le plaisir de faire découvrir leur ville de l’intérieur, loin des chemins touristiques classiques. Et sous des angles parfois même inédits pour les locaux.

Desidero Le Blog - Airbnb démonstration

L’un des aspects de mon métier que je préfère est le contact direct avec les clients. Leur engouement pour mes créations et leurs compliments sont évidemment toujours agréables à entendre et sont un booster permanent. Mais leur raconter mon parcours et le processus de fabrication le sont tout autant !

Et aujourd’hui c’est ce que je vous propose avec Airbnb, mais en version longue !

L’expérience dure en tout 3h30 ! Durant cette période nous avons le temps d’échanger autour d’un petit déjeuner, sur mon parcours, mes inspirations, mon travail au quotidien, mais aussi sur vous, vos passions et ce qui vous a poussé à choisir mon expérience.

Ensuite je vous présente et vous fait expérimenter les techniques de base de la bijouterie avant de passer à la personnalisation d’un médaillon qui vous est offert à la fin de l’expérience.

Desidero Le Blog - Airbnb collier personnalisé 

Si vous êtes intéressés par cette expérience, voici le lien de réservation !

Mon atelier de créateur

Je n’accueille pas plus de 2 personnes à la fois, mais ce sera peut-être amené à évoluer. Et pour l’instant je la propose uniquement en français mais je travaille à la proposer aussi en anglais et en italien (peut-être aussi un jour en espagnol !).

Ce nouveau challenge m’enthousiasme vraiment et j’ai d’autant plus hâte de vous rencontrer pour vous faire partager mon métier, ma passion !! Je vous dit donc à très bientôt ici mais surtout à la boutique…

Giulia

 

Desidero collier Louisa 1 COPIE
Modèle de collier à personnaliser à la boutique

 

Les Cinque Terre et la jeune création génoise

Les Cinque Terre et la jeune création génoise

Comme vous l’aurez peut-être vu dans mon feed Instagram, j’ai pris récemment quelques jours de vacances pour fêter mon 30ème anniversaire. Retour aux sources donc et nous avons profité de notre séjour dans le Sud de la France pour aller en Italie découvrir les Cinque Terre et la ville de Gênes. J’avais déjà visiter cette partie de l’Italie lorsque j’étais ado, en famille ou en sortie scolaire, et à chaque fois sous la pluie !! Ce fut donc un vrai plaisir de pouvoir profiter d’une météo radieuse. D’autant que malgré la présence inévitable de touristes nous avons évité en cette fin mai, la horde estivale.

Et si je ne devais retenir qu’une expression de ce voyage ce serait : « à couper le souffle » !

Nous avons démarré notre périple par La Spezia, où nous sommes arrivés lundi à midi par le train. Le centre ville est tout petit et nous avons rapidement pris un bus pour rejoindre Portovenere.

Desidero Le Blog - Portovenere.JPG

Nous y avons passé l’après-midi, à la découverte de ses petites ruelles et des vestiges de son château​. Le paysage est majestueux, ses pentes escarpées offrent un panorama à perte de vue sur la Méditerranée. Nous avons rejoint la plage pour profiter du soleil et de la mer en fin d’après-midi avant de rentrer à La Spezia où nous avons passé la nuit.

Tôt le lendemain nous avons repris le train pour partir visiter les Cinque Terre.

Desidero Le Blog - Riomaggiore.JPG

Riomaggiore est le premier village à visiter en partant de La Spezia. C’est un petit village de pécheurs accroché à la montagne au fond d’une étroite vallée. Il se jette littéralement dans la mer par son tout petit port.

Desidero Le Blog - Riomaggiore 2

Nous espérions emprunter la célèbre via dell’Amore pour rejoindre Manarola à pied mais cette voie ainsi que la suivante jusqu’au village de Corniglia étaient fermées pour des raisons de sécurité. 

Manarola est semblable à Riomaggiore. Une rue centrale débouche sur le port sur lequel l’ensemble du village semble se retenir pour ne pas glisser dans la Méditerranée. Une corniche permet de faire face au village et d’en apprécier toute la beauté. Entre ces 2 villages, mon cœur balance je ne saurais pas dire lequel j’ai préféré.

Desidero Le Blog - Manarola

 

Nous avons continué notre découverte par le village perché de Corniglia. C’est le seul des cinq villages a ne pas avoir d’accès direct à la mer. Sa rue centrale passe par une jolie petite place et mène à un Belvedere tourné vers la Méditerranée.

Desidero Le Blog - Corniglia.JPG

Depuis Corniglia nous avons emprunter le sentier qui permet de rejoindre à pied Vernazza. Pour ceux qui l’envisageraient, je vous conseille vivement de le faire dans ce sens là. Vernazza est un port, vous pouvez donc logiquement vous attendre à faire une grosse partie du chemin en descente, beaucoup plus facile du coup. J’ai fait à l’amoureux cette remarque à haute voix, nous félicitant au passage d’avoir fait ce choix au moment où nous croisions un couple de Français qui faisait le chemin sens inverse. Ils ont moyennement apprécié mes réflexions géographiques (oups)…

Desidero Le Blog - Vernazza.JPG

Vernazza possède un plus grand port que ceux de Riomaggiore et Manarola surplombé par une église et son haut clochet. Nous avons profité de la jetée du port pour nous reposer de notre marche tout en admirant la beauté de ce village tout aussi pittoresque que les 3 premiers.

Desidero Le Blog - Reflet Vernazza.JPG

Nous avons terminé notre journée en découvrant Monterosso al Mare qui nous a un peu moins plu. En arrivant par la gare, on débouche sur un long bord de mer, mais comme c’est souvent le cas en Italie, 90% de ses plages sont privatisées. Et je me rend compte en vous rédigeant cet article que nous avons raté le centre du village plus à l’Est mais complètement planqué derrière un petit cap lorsqu’on arrive par le train ! La fatigue a eu raison de nous et nous qui attendions d’arriver dans ce dernier village pour profiter de la mer, notre plaisir à vite laissé place à la déception, collé à la serviette des voisins sur le mouchoir de poche de la plage publique.

Desidero Le Blog - Monterosso al Mare.JPG

Nous étions arrivés en fin de journée et de là nous avons repris le train pour passer la nuit à Chiavari. Cette ville nous a agréablement surpris mais nous avons manqué de temps pour en profiter pleinement. Notre avons fait une courte promenade pour aller dîner dans une charmante trattoria du centre ville et avons découvert ses rues commerçantes et son marché typique et dynamique le lendemain matin.

Le matin du 3ème jour, nous avons repris le train pour rejoindre Santa Margherita Ligure. De là nous avons pris le bateau direction le célèbre village de Portofino. Ce petit port est fidèle à sa réputation un peu blingbling !! Les yachts sont nombreux près de ces côtes et les boutiques de grandes marques ont envahi sa rue principale ainsi que les quais. Les façades sur le port m’ont fait pensé à des décors de théâtre type Comedia dell’ Arte.

Desidero Le Blog - Portofino.JPG

Nous avons rapidement emprunté le sentier qui mène à l’église et plus loin au château avant de rejoindre finalement le bout du cap. Un petit phare et une superbe terrasse surplombant la mer occupe la pointe. Encore une fois la Méditerranée s’étend à perte de vue mais je vous assure qu’on ne s’en lasse pas un seul instant.

Desidero Le Blog - Le cap de Portofino.JPG

Après cette belle journée nous avons rejoint Gênes. Et quelle surprise !! La ville nous a fait une très belle impression. Son centre historique n’est qu’une succession de palais et de belles architectures qui témoignent des différentes influences qu’a connues cette ville dans son histoire. Ses petites ruelles apportent une fraîcheur bienvenue pour visiter la ville et le panorama depuis le Belvedere Castelletto nous offre une vue imprenable sur les toits de la ville et son grand port.

Desidero Le Blog - Gênes.JPG

La jeune création génoise

Comme lors de notre séjour au Portugal, nous avons mis à profit notre voyage pour rencontrer de jeunes créateurs italiens. Complètement à l’improviste nous avons rencontré Elisabetta et Roberta chez Comotto Gioielli. C’est dans cet atelier en étage qu’elles nous ont accueillis. Ce grand atelier a été repris par Elisabetta lorsque ses maîtres d’apprentissage sont partis à la retraite, c’est donc une véritable histoire de transmission qui se perpétue par l’accueil ponctuel de stagiaires ou d’apprentis.

Desidero Le Blog - Comotto Gioielli - Elisabetta et Roberta.JPG

L’atelier se situe au numéro 6 de la via degli Orefici (rue des Orfêvres, ndlr) en plein cœur du centre historique de Gênes. Même si les bijouteries traditionnelles ont disparu de la rue, certains ateliers en étage sont toujours là. Je ne doute pas qu’Elisabetta saura faire vivre ce patrimoine.

Desidero Le Blog - Comotto Gioielli 2.JPG

La relève est également assuré par Lucas de My Golden Age que nous avons pu rencontrer. Il a appris le métier principalement auprès de son père et il s’apprête à ouvrir dans le centre de Gênes une boutique/atelier fidèle à l’univers de sa marque.

Desidero Le Blog - My Golden Age.JPG

C’est toujours un plaisir de rencontrer de nouveaux créateurs. Nous faisons le même constat que notre public est de plus en plus attiré par le sur-mesure. Tant dans un marché de niche comme celui du mariage que pour le plaisir de s’offrir un bijou qui raconte une histoire, les clients s’intéressent de plus en plus à la personne qui va fabriquer leur bijou.

Je vous laisse découvrir leurs univers et je vous dit à très vite pour de nouvelles aventures…

Giulia

Jóias portuguesas

Jóias portuguesas

Le Portugal. Des années que je rêvais de visiter ce pays. Aujourd’hui c’est chose faite et quel voyage !! 10 jours de road trip en amoureux au départ de Madrid. Des paysages sublimes, une douceur de vivre et un temps radieux dont nous avions tous les deux, bien besoin. Quoi de mieux pour fêter notre récent PACS ?

Nous avons traversé le Portugal du Nord au Sud en commençant par Guimarães et Braga. Nous avons ensuite poursuivi notre parcours en visitant Viana do Castelo avant d’arriver à Porto où nous sommes restés 2 nuits. On a adoré cette ville, son atmosphère, ses couleurs, et pour ma part aussi son architecture Art Déco très présente, bref on en a pris plein les yeux, bien plus que ce que à quoi on s’attendait.

Desidero Le Blog - Porto

Nous avons ensuite poursuivi notre voyage vers le Sud avec Aveiro au faux air de Venise et Coimbra, ville étudiante, vaguement désertée en cette période pré-pasquale. 

Et celle que j’attendais par dessus tout, Lisbonne où nous sommes restés 3 nuits en pleine fête de Pâques. Nous avons d’ailleurs passé une journée à Sintra, et quelle journée !! Probablement la plus fatigante de ce séjour !! Il faut savoir que le vendredi qui précède Pâques est férié en Espagne et au Portugal. Nous avions eu la bonne idée d’acheter nos billets de train la veille au soir ce qui nous a donc évité une première file d’attente le lendemain matin qui nous aurais probablement fait rater le train. Train qui s’est avéré être plein de touristes ! La ville était donc bondée de voitures, de car et de touristes. Après la visite du Palacio Nacional, on a préféré éviter une énième file d’attente, pour prendre un bus, lui aussi plein à craquer, et décidé de monter à pied jusqu’au Palacio de Pena. J’ai bien cru que l’on en finirait jamais, mais le jeu en valait la chandelle. Le palais est sublime, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

DSC_0584DSC_0588DSC_0590

Lisbonne nous a énormément plu mais finalement moins que Porto. Là aussi la ville regorge d’endroits tous plus beaux les uns que les autres, et ses différents quartiers ont tous un charme certain. Je ne sais pas ce qui a joué, peut-être la quantité de touristes ou le niveau de fatigue. Ou tout simplement nos attentes. On a été très agréablement surpris par Porto, alors que j’avais, pour ma part, peut-être fantasmé ce que j’allais trouver à Lisbonne. Ces 2 villes mérites en tout cas un deuxième passage, plus tranquille, plus dans le détail, très vite j’espère.

Desidero Le Blog - Tour de Belem

Après notre dernière matinée à Lisbonne que nous avons mis à profit pour aller voir la tour de Belém, tôt le dimanche matin et donc (presque) sans touristes, nous avons fait un détour par Evora avant de prendre la direction du Sud pour y passer nos 3 dernières nuits, dans 3 différentes villes de l’Algarve. Au programme, plage et farniente, et nous n’avons pas été déçus. Nous avons pu profiter de plages presque désertes sous un soleil qui n’avait rien à envier aux mois d’été. 

Plage de Lagos - Portugal - Desidero Le Blog

Jóias portuguesas

Tout l’intérêt du titre de cet article réside dans ce qui va suivre. Mon amoureux est dingue de voyage. Passer 1 mois sans sortir de Paris et c’est la déprime totale. Quand l’idée a commencé à germer d’ouvrir ce blog, je me suis dit que je pouvais lier l’utile à l’agréable en partant plus précisément à la découverte de créateurs, et professionnels de la bijouterie à l’occasion de ces voyages et ainsi vous faire découvrir ce que ce métier a à vous offrir à travers le monde. Je ne sais pas jusqu’où cette aventure nous embarquera mais on va la démarrer ensemble au Portugal, et plus précisément à Porto.

J’ai rencontré de nombreux créateurs portugais (leurs noms en fin d’article) lors de ma participation au salon professionnel Bijorhca à Paris en septembre 2016 et j’ai senti qu’un engouement particulier prenait place autour de la création contemporaine portugaise. Sur leur conseil nous avons visité le Tincal lab à Porto. Un grand atelier/boutique, ouvert au public, au 2ème étage du 27 rua de Cedofeita, l’une des rues les plus commerçantes de Porto. Nous y avons rencontré la créatrice Ana Pina, sa fondatrice. L’atelier dispose de 4 postes de travail, disponibles ponctuellement ou au mois et Ana y organise régulièrement des ateliers et des rencontres. L’occasion pour chacun d’apprendre de nouvelles techniques afin de diversifier sa pratique de la bijouterie mais aussi de participer à la promotion de la bijouterie contemporaine.

Ana Pina et moi - Tincallab - Desidero Le BlogAtelier Tincallab - Porto - Desidero Le BlogChallenge 2015 Tincallab - Desidero Le Blog

Ana organise aussi tous les ans, en juin, un challenge de création autour d’un thème choisi. Après l’architecture en 2015 et le cinéma en 2016, j’ai hâte de connaître le thème de 2017 !!

Lors de nos pérégrinations dans Porto, nous sommes également tombés sur une autre boutique/atelier de création contemporaine, As 3 Jóias, rua de Santa Teresa, et j’ai adoré tout ce que j’y ai vu !

Si vous aimé la bijouterie contemporaine, foncez directement à ces adresses si vous passez par Porto. Je vous invite également découvrir les créateurs suivant que j’ai connu lors de Bijorhca : 

Voilà pour ma première revue de la bijouterie en dehors de nos frontières. L’idée vous plaît-elle ?

Prochaine destination, la Riviera italienne, je vais essayer d’y poursuivre mes enquêtes de terrain.

A très vite pour de nouvelles aventures…

Giulia