Bijoux d’artistes de Calder à Koons – La collection idéale de Diane Venet

Bijoux d’artistes de Calder à Koons – La collection idéale de Diane Venet

Cette exposition se tient jusqu’au 08 juillet 2018 au Musée des Arts Décoratifs et je m’y suis précipitée dès que j’ai vu les affiches dans le métro.

Ce que j’ai aimé avant tout dans cette exposition, c’est son caractère personnel. Avant d’être une exposition, c’est une collection, accumulée pour l’amour du bijou et aussi l’amour de l’art. Diane Venet raconte d’ailleurs au début de l’exposition qu’elle a commencé cette collection le jour où Gerar Venet lui a fabriqué une bague, comme une alliance, sorte de modèle miniature d’une de ces oeuvres. Et les 2 pièces sont d’ailleurs les premières présentées dans l’exposition. Ce petit clin d’œil personnel donne un sens innatendu à ses 30 ans de collectionneuse.

Ensuite, c’est sa présentation chronologique et thématique qui m’a emballée et me permet de dire que j’ai un gros penchant pour des artistes tels que Georges Braque, Picasso ou encore Jean Cocteau. J’ai pris beaucoup plus de temps à admirer la première partie de l’exposition jusqu’aux pièces de Niki de Saint Phalle. J’ai été moins touchée par le travail d’artistes plus contemporains.

Et ce que j’ai aimé par dessus tout c’est découvrir l’orfèvre ou le joaillier caché derrière les pièces de grands artistes contemporains comme par exemple François Hugo ou Heger de Loewenfeld (lapidaire). Des hommes et femmes de l’ombre sont souvent derrière les pièces d’artistes, avec plus ou moins de reconnaissance. Voici d’ailleurs la vidéo des archives de l’Ina sur François Hugo, présentée au cours de l’exposition.

Je vous invite évidemment à visiter cette exposition qui est un bel exemple de l’histoire du bijou contemporain. Je vous laisse pour finir avec les 5 bijoux que j’ai le plus aimés et dont certains des auteurs m’étaient encore inconnus. A la semaine prochaine !

Giulia

 

PS : la boutique sera fermée les samedis 24 et 31 mars 2018 !

Georges Braque

Circé, 1962. Broche or et diamant. Edition Heger de Loewenfeld, 8/8 Collection Diane Venet.

J’ai découvert son travail lors de ma formation en joaillerie : un coup de coeur. Le duo avec la version tissée de ce profil, également présentée à l’exposition, met en avant la volonté de l’artiste à la fin de sa vie, de sortir du simple champ de la peinture ou des oeuvres en 2D pour se pencher sur une approche en volume. 

George Braque - Circé, 1962 - Edition Heger de Loewenfeld 8 sur 8 Collection Diane Venet - Desidero Le Blog

Cocteau

Narcisse, 1989 (d’après un dessin de 1930). Broche/pendentif, or, argent, vermeil ou bronze doré. Edition Artcurial, 45/350; Courtesy Galerie Pierre-Alain Challier.

J’ai découvert l’oeuvre de Cocteau dans ma ville natale, où il a vécu et réaliser une immense fresque dans la salle des mariages. Je retrouve dans ce profil de Narcisse des traits communs avec les peintures et autres oeuvres que j’ai pu admirer plus jeune.

Jean Cocteau - Narcisse, 1989 (d'après un dessin de 1930) - Edition Artcurial 45 sur 350 Courtesy Galerie Pierre-Alai Challier - Desidero le blog.jpg

Alexander Calder

Seven Spirals, vers 1940. Collier, cuir, laiton et bronze doré. Pièce unique. Collection Rafaela & Kaj Forsblom.

Alexander Calder - Seven Spirals, vers 1940 - Pièce unique Collection Rafaela & Kaj Forsblom.JPG

Costa Coulentianos

Sans titre, vers 1990. Collier bronze doré. Pièce unique. Collection Diane Venet.

Costa Colentianos - Sans titre, vers 1990 - Pièce unique Collection Diane Venet.JPG

Max Ernst

Poisson, 959-1971. Broche or. Edition de 6, François Hugo, collection Martine & Didier Haspeslagh.

Max Ernst - Poisson, 1959-1971 - Edition de 6  François Hugo Collection Martine & Didier Haspeslagh.JPG

Collection Garden Party spéciale mariage en précommande !!

Collection Garden Party spéciale mariage en précommande !!

ENFIN !!

 

La collection Garden Party, celle du printemps/été prochain, est déjà disponible en pré-commande. Mais une partie seulement, celle destinée aux futur(e)s marié(e)s…

Allez savoir comment, lorsque j’ai créé cette collection, l’idée m’est venue que certaines pièces seraient parfaites pour accessoiriser une robe de mariée. Et voilà, j’étais lancée !! Cette belle aventure dans laquelle je me lance dans le monde du mariage est partie de là.

Tout à commencé avec l’envie de créer des fleurs. On arrivait sur le printemps et j’avais envie de rondeur et de douceur dans mes créations. Je me suis tournée vers le travail de la cire et Petunia fut la première créée, rapidement rejointe par Sakura, et enfin Hortensia. Et ces 3 fleurs ont ensuite été déclinées en 2 tailles, offrant d’autant plus de possibilités de créations. En tout ce n’est pas moins de 48 pièces différentes qui sont issues de ces fleurs : 9 bagues, 9 colliers, 6 bracelets, 3 paires de boucles d’oreilles etc etc.

Desidero - Collection Garden Party - Les fleurs

Mais revenons-en aux modèles de marié(e)s. En dehors des boucles d’oreilles que je présente également dans cette pré-collection, le premier modèle fut le bijou de tête. A force d’avoir sous le nez celui de la collection Bad Girls et de m’entendre dire qu’il serait parfait pour un mariage, c’est ce que j’ai créé en premier. Il est composé de 7 fleurs et complété par un ruban fin. Et la bonne idée c’est que je vous le transforme en bracelet après la cérémonie. C’est une superbe pièce pour un mariage, mais pas forcément facile à remettre dans la vie de tous les jours. Ainsi vous pourrez le reporter en toute occasion comme un souvenir précieux de votre plus beau jour.

 

Pour rester sur le thème des cheveux, j’ai ensuite pensé aux barrettes à cheveux. Et n’arrivant pas à me décider sur la taille j’ai donc opté pour 2 formats, avec 4 ou 6 fleurs. Pour habiller un chignon ou retenir simplement vos cheveux tout en les gardant lâchés ou encore pour fixer votre voile, les possibilités sont nombreuses.

 

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-barrettes-gm-petunia-et-pm-sakura-1.jpg

 

Pour offrir des opportunités de personnalisation de vos robes et costumes viennent ensuite les boutons. Remplacer un bouton de manche sur une veste d’homme, ou apporter une touche de fantaisie au boutonnage d’une robe, ils s’adaptent aussi parfaitement sur des épingles à chignon pour vos coiffures, des plus simples aux plus sophistiquées.

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-boutons-hortensia-3.jpg

Desidero Le Blog - Shooting PE 2018 - Boutons Hortensia - Garden Party

 

C’est Sophie Castagnetti, créatrice de la robe de mariée que nous avons utilisée pour le shooting qui m’a donné l’idée suivante, celle d’un bijou pour habiller les dos nus. Deux options sont disponibles, la première est un pendentif à rajouter au fermoir de votre collier et la deuxième comme un collier complet qui se porte dans le dos. Dans les 2 cas, deux chaînes ornent le dos, l’une terminée par une boule en argent et l’autre, plus longue, terminée par 2 fleurs. Leurs longueurs peuvent évidemment être ajustées à la profondeur de votre dos nu.

 

Puis, inspirée par les boutons dont je vous parle plus haut j’ai apporté une vraie touche masculine à cette collection avec des boutons de manchette ! Pour ajouter un détail chic au vestiaire de l’homme, en harmonie avec les pièces choisies par la mariée.

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-boutons-de-manchette-hortensia-21.jpg

 

Enfin la toute dernière pièce m’a été soumise par ma maman. Alors que je lui avait montré les bracelets jonc de la collection principale, elle m’a demandé s’il n’existait pas une version de bracelet uniquement composée de fleurs. L’idée était brillante !! Mais à ce moment là je n’avais plus le temps de le fabriquer avant le shooting de la collection. EUREKA ! C’est le bijou de tête qui a remporté le rôle à la dernière minute. Remplacer le ruban par un fermoir et une chaîne de rallonge et le tour était joué ! C’est d’ailleurs ce qui m’a donné l’idée de vous offrir la transformation du bijou de tête en bracelet après votre d-day.

 

Voilà ! Nous avons fait le tour des pièces de la collection Spéciale Marié(e)s Garden Party. Toutes les autres pièces de la collection sont à découvrir sur rendez-vous à la boutique et vous seront présentées officiellement, comme de coutume pour la collection Printemps/Été, au mois de février prochain. 

J’espère que cette présentation complète vous aura fait rêver autant que moi et je vous donne rendez-vous sur le site ou à la boutique pour admirer et craquer pour cette collection. D’ailleurs à la boutique, vous pourrez admirer jusqu’au 24 décembre prochain l’exposition Union Florale. Avec Amélie, nous avons pensé cet événement ensemble pour présenter cette nouvelle collection dans l’écrin sur-mesure de son travail photographique personnel autour des fleurs et du monde végétal. C’est un véritable monde fleuri et onirique qui vous attend.

Et comme je le laissais entendre en début d’article c’est un véritable plongeon dans le monde du mariage que je m’apprête à faire de mon côté. A vrai dire j’ai déjà commencé avec une page Facebook dédiée, tout comme un tout nouveau compte Instagram que je vous invite à suivre pour une actualité entièrement liée au mariage. D’autres choses viendront bientôt compléter cette collection et je vous invite à rester connectés pour suivre la suite de l’aventure 😉

A très bientôt, 

Giulia

 

Desidero chez « Curieux, Cabinet de curiosités »

Desidero chez « Curieux, Cabinet de curiosités »

Bonjour à tous !

Après l’effervescence de ces dernières semaines (et avant celle des prochaines…) je reviens vous parler d’une chose que j’ai rapidement abordé fin juillet dans mon article sur les 5 choses à faire près du Canal St Martin.

Il s’agit, comme vous l’aurez compris dans ce titre, de la nouvelle boutique Curieux, qui a ouvert fin juillet au  64 rue de Rochechouard, dans le 9ème arrondissement.

Desidero Le blog - boutique Curieux 5

De la déco, de beaux objets, des bijoux (évidemment), des pièces originales, parfois uniques, souvent peu conventionnelles, toujours insolites, des pièces d’artistes ou d’artisans, dans un esprit moderne de cabinet de curiosités…

Desidero Le blog - boutique Curieux 4

Dans cette caverne d’Ali Baba, c’est simple, vous ne savez plus où poser les yeux tellement il y a de choses qui accrochent votre regard.

Maria, la responsable, et Amélie vous y accueillent et peuvent vous raconter l’histoire et la particularité de chaque objet. Elles connaissent sur le bout des doigts les artistes et leur travail et sauront vous conseiller au mieux.

Desidero Le blog - boutique Curieux 2.JPG

Desidero Le blog - boutique Curieux 3

Et la belle nouvelle qui se cache derrière cette présentation en bonne et du forme c’est évidemment que vous pouvez y trouver une sélection de pièces Desidero !! Pour la première fois, vous pouvez donc trouver Desidero en dehors des murs de Desidero. Meta, Vicky, Saturne et même la petite dernière, Céleste vous y attendent au milieu d’autres objets de talentueux créateurs 😉

 

N’hésitez pas à visiter ce lieu atypique !!

De mon côté, le mois d’octobre sera bien chargé, je vous dis donc à très bientôt pour la suite des aventures 😉

Giulia

 

 

La rentrée de Desidero

La rentrée de Desidero

C’EST LA RENTRÉE !!!

Je sais, ça fait déjà deux bonnes semaines que le monde entier a fait la sienne, mais j’ai profité d’une dernière semaine de vacances, en Crète. Et comme pour les précédentes destinations, je vous ferai bientôt une présentation de mes trouvailles locales en terme de bijoux. Mais pour l’instant, la priorité va à cette fameuse rentrée.

Présentation des nouvelles collections

La première info à retenir c’est la présentation des nouveautés qui aura lieu le samedi 23 septembre !! Et pour découvrir Raffaella et Céleste vous êtes conviés à la boutique, au 49 rue des Vinaigriers, de 14h à 19h30 autour d’un goûter.

Et pour en profiter de la meilleure des façons, Desidero vous offre une réduction de 20% sur ses collections (hors *Prix Doux* et collection Bad Girls) pendant la présentation des nouveautés en boutique. L’offre sera également valable sur l’e-shop jusqu’au dimanche 24 septembre à minuit avec le code NEWAH2017.

N’hésitez pas à vous inscrire à l’événement Facebook (en cliquant sur la photo) pour m’indiquer votre venue à la boutique !

Nouvelle collection AH couverture FB

 

Exposition à venir

Je suis ravie de vous apprendre qu’une partie des pièces de la collection Bad Girls, créées pour l’exposition Dans l’Antre du Côté Obscur de mon amie Amélie, sera bientôt exposée à la boutique des Ateliers d’Art de France : Talents Etoile.

Dans le cadre d’un parcours d’expositions aux sein des boutiques d’Ateliers d’Art de France, Le bijou sous toutes ses formes, chaque espace propose un thème différents. A la boutique Talents Etoile, l’exposition qui se tiendra du 5 octobre au 10 novembre, se penchera sur les bijoux d’enfance. Evidemment, mes pièces sont plus destinées aux parents qu’aux enfants 😉

Desidero - Collection Bad Girls pour l'Antre du Côté Obscur - Bague Angelina
Bague Angelina

Desidero présentera bientôt sa collection spéciale marié(e)s

Vous avez bien lu !! Nous avons shooté il y a quelques semaines la collection Printemps/Été 2018 et une partie des pièces est spécialement destinée aux futurs mariées et mariés ! J’aurais tendance à dire que toutes mes collections s’adaptent à un tel événement, mais force est de reconnaître que cette fois, j’ai créé des pièces particulièrement pensées pour les amoureux en passe de convoler.

Collier de dos (pour vos robes profondément décolletées…), headband ou encore boutons de manchette et plus encore. L’ensemble des pièces spéciales marié(e)s vous sera présenté dans quelques semaines et sera disponible en pré-commande.

Promis, je vous en dirai plus très vite !!

Bijou de dos et boucles d'oreilles Garden Party

 Robe : Sophie Castagnetti La robe de Mariée

Photo : Amélie Ciccarelli

Le prochain rendez-vous est donc pour le 23 septembre prochain et j’espère vous voir nombreux pour cette journée de présentation !

A très vite donc…

Giulia

« EXPOSÉ » à l’Espace Solidor

« EXPOSÉ » à l’Espace Solidor

L’expo incontournable de mes vacances, à chaque fois que je rentre chez mes parents, c’est celle de l’Espace Solidor, à Cagnes-sur-Mer et plus précisément au Haut-de-Cagnes, sur la place du Château.

L’espace Solidor est un espace d’exposition uniquement consacré aux bijoux contemporains. Il a permis à la ville d’obtenir le label « ville et métier d’art » en 1995. La ville a même obtenu une renommée internationale grâce à son engagement consacré à cet art.

Cette 20ème exposition, s’est penchée sur l’art de montrer le bijou contemporain. Mandaté par le Sénateur-Maire Louis Nègre, Benjamin Lignel* a tourné sa réflexion autour du métier de « Commissaire d’exposition » en demandant à 8 artistes (dont 3 font partie du même collectif) d’imaginer leurs propres expositions. Cette synergie des visions à permis de réunir 40 artistes internationaux dont certains ce sont intéressés au domaine du bijou pour la première fois dans le cadre de cette exposition.

Certaines des démarches présentées n’ont d’ailleurs aucun objet à montrer. Par exemple, Lilian Mattuschka* a demandé aux créateurs qu’elle a sélectionnés de nous raconter l’un de leurs bijoux. Le visiteur prend ici une part active dans la représentation mentale du bijou.

Pour plus de détails, et découvrir la démarche de chaque artiste (commissaire ou exposant) je vous invite à visiter l’exposition qui se tient à Cagnes jusqu’au 17 septembre ou à consulter le site dédié.

Je vous laisse en images pendant que je retourne préparer le shooting de dimanche prochain !

Giulia

 

Fairy - Maud Traon (Commissaire Larissa Cluzet)
Fairy – Maud Traon (Commissaire Larissa Cluzet)
Sione Monu - Ana et Dominic (Commissaire Kristin d'Agostino)
Sione Monu – Ana et Dominic (Commissaire Kristin d’Agostino)
De gauche à droite Isabelle Enders, Zoe Brand, Jing He et Suska Mackert (Commissaires Ann Kathrin Hartel, Susanne Schwarz et Nadja Sololiev)
De gauche à droite Isabelle Enders, Zoe Brand, Jing He et Suska Mackert (Commissaires Ann Kathrin Hartel, Susanne Schwarz et Nadja Sololiev)

 

 

 

* Benjamin Lignel est historien d’art et designer de formation. Co-fondateur de la garantie, association pour le bijou il a également été rédacteur en chef du magazine Art Jewelry Forum de 2013 à 2016. Récemment, il a contribué à l’exposition Medusa, Bijoux et Tabous en tant que conseiller scientifique.

* Lilian Mattuscka est une créatrice de bijou contemporain né en Autriche et aujourd’hui installée à Florence en Italie, titulaire d’un bachelor et d’un master en Bijou Contemporain et Ornements Corporels obtenus à Alchimia (Florence), école de bijouterie contemporaine.

Team Bad Girls

Team Bad Girls

Aujourd’hui je reviens pour vous présenter une des collections Desidero. La plus méchante de toutes, j’ai nommé la Team Bad Girls. Je vous en ai déjà rapidement parlé dans l’article Cool People #1 sur Amélie, notre super photographe.

Il s’agit en effet de la collection de pièces uniques que j’ai réalisé pour son exposition Dans l’Antre du Côté Obscur. J’ai féminisé le thème des méchants dans la culture de l’imaginaire pour m’attacher à représenter 5 méchantes emblématiques de mon enfance, tirées de célèbres Disney ou encore de Batman et de son adaptation en dessins animés que je regardais à la télé le mercredi matin.

Dans cet article je vous présente donc plus en détails chacune de mes girls.

Desidero - Collection Bad Girls pour l'Antre du Côté Obscur - Bague Angelina
Bague Angelina

Tout d’abord Angelina, la première pièce de cette série et probablement ma préférée. Cette bague à cornes représente, vous l’aurez compris le personnage de Maléfique dans La Belle au Bois Dormant. On a tous un souvenir Disney dans notre enfance et le dragon crachant ses flammes m’a particulièrement marquée. C’est évidemment le premier personnage qui m’est venu en tête quand j’ai commencé à travailler sur ce projet !

Cette bague a été fabriquée à partir d’une maquette en cire réalisée à la main puis transformée par le procédé de cire à fonte perdue (si ce vocabulaire vous est totalement inconnu, rassurez vous, il fera l’objet d’un article  dédié sur le blog la semaine prochaine !). C’est une taille 54 (mais une mise à taille est possible) et j’aurais sûrement un petit pincement au cœur le jour où elle trouvera preneuse…

Desidero - Collection Bad Girls pour l'Antre du Côté Obscur - Bagues Michelle
Bagues Michelle

Je vous présente maintenant Michelle, cet ensemble de deux bagues inspiré du personnage de Catwoman, issue du dessin animé et des films de Batman. Mon premier souvenir de Catwoman c’est bien évidemment le dessin animé que je regardais enfant. D’ailleurs ce n’était pas une vrai méchante, elle avait si je me souviens bien, un bon fond, qui faisait tout de même craquer le très sérieux Batman. C’est le personnage qui m’a fait le plus hésiter dans ma sélection. En fonction de ses apparitions sur petit ou grand écran elle est tantôt méchante, tantôt gentille. C’est une voleuse de haute voltige mais qui a su rejoindre les nobles causes quand cela s’avérait nécessaire.

Ces deux bagues ont également été fabriquées à partir de maquettes en cire réalisées à la main et transformées grâce à une fonte à cire perdue. Le masque est une taille 53 et la griffe une taille 43. Cette dernière se porte donc au bout du doigt en bague de phalange. Les deux bagues sont vendues ensemble mais libre à vous de conserver la griffe et son côté très théâtral pour les grandes occasions (ou pas…). La finition est mixte sur ces 2 pièces. Seules les pointes des oreilles et de la griffe sont polies alors que le reste est resté mat pour une jolie mise en valeur des symboles de Catwoman.

Desidero - Collection Bad Girls pour l'Antre du Côté Obscur - Pendentif Sherrie
Pendentif Sherrie

La troisième pièce de cette collection a été réalisée selon les mêmes procédés que les bagues que je viens de vous présenter. J’y ai simplement ajouter, après la fonte, un tube en argent pour permettre le passage du cordon. Là encore, la finition du pendentif est mixte pour mettre en valeur les 2 éléments qui le compose. Le coquillage est resté mat, alors que la tentacule est polie.

Il s’agit du pendentif Sherrie, qui représente, vous l’aurez peut-être deviné, le personnage d’Ursula dans le dessin animé de Disney, La Petite Sirène. Quand j’étais enfant j’adorais le personnage d’Ariel. C’est probablement la vidéo Disney que j’ai le plus regardée (souvenir ému de nos cassettes VHS). Donner un rôle à Ursula était donc pour moi plus qu’évident lorsque j’ai composé ma Team Bad Girls. D’autant que son bijou est une pièce maîtresse de l’histoire.

La Team Bad Girls est presque au complet et je vous présente maintenant la parure Uma qui représente le personnage de Poison Ivy. Je l’ai découverte elle aussi dans la version dessin animé de mon enfance mais contrairement à Catwoman, c’est selon moi une vrai méchante de l’univers de Batman. Elle n’hésite pas à jouer de ses charmes pour arriver à ses fins et manie à la perfection l’art des poisons. C’est la femme fatale de la Team !

Son personnage est représenté par une parure complète comprenant un bijou de tête, des boucles d’oreilles, un bracelet et une bague. Toutes les feuilles ont été découpées à la scie directement dans une plaque de métal puis confiées à un graveur pour créer leurs nervures. Les feuilles du bijou de tête sont articulées et il s’adapte donc à tous les tours de tête, grâce aussi à une chaîne de rallonge permettant plusieurs niveaux de fixation. Le bracelet se porte haut sur le bras et la bague est en taille 56 (là encore une mise à taille est possible). Les boucles d’oreilles, quant à elles, ont déjà été vendues lors de l’exposition.

Pic à cheveux Helena
Pic à cheveux Helena

Pour finir, la dernière de ma Team Bad Girls n’est autre que Helena, qui représente le personnage de la Reine de Cœur dans Alice au Pays des Merveilles. Je n’ai jamais aimé ce dessin animé. Il était peut-être trop loin des autres beaucoup plus lissés de la saga Disney, pas assez de princesse et de preux chevalier pour la petite fille que j’étais. 

Cependant ce personnage était d’autant plus intéressant à interpréter qu’il permettait de sortir des sentiers battus en la représentant par un pic à cheveux en vermeil rose. Il a été réalisé par découpe à la scie dans une plaque de métal puis les deux parties des pics et du cœur ont été soudées ensemble. Le vermeil a été appliqué en étape finale. Il est constitué d’une couche d’or 18 carats de 5 microns d’épaisseur.

Le dernier détail qui caractérise ma Team Bad Girls est bien évidemment le choix du nom de chaque pièce. Peut-être l’aurez vous remarqué, mais ce sont les actrices qui ont interprété les différents rôles au cinéma qui prête leurs prénoms aux bijoux. Vous ferez sans difficulté le lien avec Angelina Jolie, Michelle Pfeiffer, Uma Thurman et Helena Bonham Carter. Sherrie fait quant à elle référence à Sherrie Rene Scott qui a interprété le rôle d’Ursula dans la version comédie musicale de La Petite Sirène, sortie à Broadway.

Voilà donc toute l’histoire. Ces pièces uniques m’ont permis de sortir de ma zone de confort en terme de création et j’ai adoré partager leur conception avec Amélie ! 

Vous pouvez retrouver toute la Team sur le site de Desidero dans une rubrique dédiée ou encore les découvrir à la boutique !! Je vous laisse également découvrir en fin d’article le shooting porté avec Amélie et moi-même en modèles et Aspic Photography derrière l’objectif ! 

Les filles et moi on vous embrasse 😉

Giulia

BADGIRLS-9

BADGIRLS-14

BADGIRLS-7

BADGIRLS-20

BADGIRLS-19

BADGIRLS-18

BADGIRLS-2

L’effet de groupe !

L’effet de groupe !

Je suis ravie de vous annoncer que j’ai récemment rejoint la Chambre Syndicale Nationale de la Bijouterie ainsi que les Ateliers d’Art de France !

Au sein de la première, j’ai rejoint le groupe Métaux Précieux. C’est une formidable marque de reconnaissance de mon travail et j’ai hâte de pouvoir prendre part aux actions de ces deux organisations pour la promotion de la bijouterie et de l’artisanat d’art ! 

L’artisanat d’art revient sur le devant de la scène en France grâce à de nombreuses initiatives comme Révélations, la Biennale Internationale Métiers d’Art et Création qui se tient actuellement à Paris et organisée par les Ateliers d’Art de France, ou encore le Carrousel des Métiers d’Art et de Créations organisé par la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat tous les deux ans, et dont la dernière édition s’est tenue en décembre dernier. Mais Paris n’a pas l’exclusivité. Les régions de France se mobilisent de plus en plus pour faire connaître leurs savoir-faire !

R3_paysageA4_BD

Vous êtes de plus en plus sensibles au métiers et au savoir-faire, de plus en plus attirés par un artisan que par une grande marque par le travail sur-mesure plutôt que l’anonymat. Depuis bientôt 7 ans que j’évolue dans cet univers, je constate que les pièces uniques sont de plus en plus recherchées.

Je travaille actuellement sur 2 pièces sur-mesure, des alliances, et c’est ma troisième commande de ce type depuis le début de l’année. Et j’espère que ces quelques lignes vous donneront encore plus l’envie de vous intéresser à l’envers du décor, à la main de l’artisan mais aussi à sa passion, et à la richesse du savoir-faire français que le monde ne cesse d’admirer !

A bientôt pour la suite de l’aventure…

Giulia

 

 

Cool People #1 : Amélie

Cool People #1 : Amélie

Et si on commençait une nouvelle catégorie sur le blog ? Où je vous parlerais des gens chouettes que je rencontre grâce à mon métier ? Les photographes talentueux, les copains créatifs, les touches-à-tout…

Je démarre donc cette rubrique avec un gros dossier. Du très lourd. La birthday girl de cette semaine, j’ai nommé Amélie Ciccarelli.

IMG_20160213_151657

Je vous ai déjà rapidement parlé d’elle dans l’article sur les Renaissantes. C’est elle qui se cache derrière les photos de Desidero depuis l’automne 2015. On en a fait des shooting ensemble !! Elle a même posé avec mes bijoux sous l’objectif de Aspic Photography.

BADGIRLS-7

Nous nous sommes rencontrées grâce à l’exposition Respirations qu’elle a organisé avec son collectif à la boutique à la fin de l’année 2014. Je prête régulièrement les murs de la boutique à des artistes peintre ou photographe pour exposer leurs oeuvres. C’est toujours l’occasion de faire de nouvelles rencontres et d’ouvrir mon regard sur de nouvelles pratiques artistiques. Cette exposition, qui croisait la photographie et l’illustration cherchait à remettre au premier plan l’idée du détail, de la singularité et le pouvoir de l’imagination dans le regard que l’on porte tant sur le paysage que sur le monde animal ou végétal.

Moby Dick par Amélie Ciccarelli - Desidero Le BogRespirations - Amélie Ciccarelli - Desidero le Blog

Mais Amélie rentre clairement dans la catégorie des touches-à-tout. En dehors de sa pratique photographique, c’est aussi une experte du marché de l’art, et une passionnée de pop culture qui a vite fait de vous embarquer dans son univers. Et pour cause !! Elle a créé il y a un an l’association Les Curieuses Expositions, afin de promouvoir l’art contemporain, et les artistes pas ou peu connus par l’organisation d’expositions, d’événements et de conférences sur des thèmes qui parlent au plus grand nombre.

Les curieuses expositions - Desidero Le Blog

Pour sa première exposition, elle a réussi le pari de fédérer 26 artistes, certains connus et d’autres pas du tout, autour du thème des méchants dans les cultures de l’imaginaire. Dans l’Antre du Côté Obscur s’est tenue du 31 octobre au 27 novembre 2016, au Dernier Bar Avant la Fin du Monde, et a réuni tous types d’oeuvres, du collage aux bijoux (tiens donc ??) en passant par la peinture ou le vitrail. De nombreuses conférences ont eu lieu pendant l’exposition sur des thèmes aussi variés que la psychologie du vilain ou les thèmes musicaux du méchant au cinéma. J’ai apporté ma contribution en réalisant pour l’exposition des pièces uniques en m’inspirant de 5 méchantes des univers Disney et DC Comics. J’ai donc volontairement féminisé le thème en choisissant Maléfique, Ursula, la Reine de Cœur, Poison Ivy et Catwoman. Je vous en parlerai plus en détails dans un prochain article mais vous pouvez les retrouver sur le site de Desidero au sein de la bien nommée collection Bad Girls !!

Amélie organise actuellement la prochaine exposition de l’association : Granos de Arena en hommage à l’artiste Federico Riesco, décédé en 2013. Et comme à chaque fois qu’elle s’investit dans un projet, soyez sûrs qu’elle y met du cœur et du sens. L’exposition se tiendra du 10 au 27 mai 2017 à la galerie L’inattendue : la Galerie de la Maison des Initiatives Etudiantes, 50 rue des Tournelles – Paris 03. Vernissage le vendredi 12 mai de 18h30 à 23h00.

Granos de Arena - Desidero Le Blog

Amélie c’est un bourreau de travail, qui ne sais pas s’arrêter. L’oisiveté ce n’est pas pour elle, il faut qu’elle soit toujours dans l’action. Elle a été ma Super Stagiaire pendant quelques semaines, et une partenaire indéfectible lors des salons professionnels de 2016.

Et pour finir de brosser son portrait, je la laisse répondre elle-même à 3 questions essentielles :

  • Qu’est ce que tu as fait comme études et où travailles-tu aujourd’hui ?

J’ai fait des études artistiques. Après le bac j’ai fait un an de prépa arts plastiques qui m’a ouvert les portes des Beaux-Arts de Bourges, école dans laquelle je suis restée trois ans. J’y ai obtenu mon DNAP (Diplôme Nationale d’Arts Plastiques) puis je suis revenue à Paris à l’Université Paris VIII Saint-Denis pour suivre une troisième année de licence en Arts Plastiques et Photographie. Cette seconde licence en poche j’ai intégré l’IESA Paris pour faire en un an un Mastère Professionnel en Marché de l’Art Contemporain. Aujourd’hui je suis embauchée chez Curieux, un cabinet de curiosités contemporaines, un milieu que j’affectionne beaucoup.

  • Quelles sont tes passions ?

J’ai beaucoup de passions ! Tout ce qui a trait à l’art d’une part, aller aux musées, dans les galeries, faire de la photo, écouter la musique et aller aux concerts, aller au cinéma, lire (surtout de la poésie). Aussi, je baigne dans la pop-culture depuis un bon moment et j’aime aller en conventions, rencontrer des passionnés comme moi. J’ai d’ailleurs lié mon métier à cette passion en créant l’exposition Dans l’Antre du Côté Obscur. Je partage aussi une passion culinaire avec mon cher et tendre. Notre dada ? Tester les meilleurs bobuns/burgers/pizzas/salades de Paris et les comparer !

  • Toi et les bijoux ça fait combien ?

Au départ, moi et les bijoux ça faisait un chiffre comme 42, à peu près. Au fil du temps, j’ai appris à les aimer et à en porter, et encore plus quand j’ai commencé à travailler avec Giulia, d’abord en tant que photographe puis (je pense que je peux le dire) en tant que collaboratrice. Sa passion pour le bijou a su m’intéresser et surtout m’a montré que l’art du bijou est un art à part entière. Aujourd’hui je porte beaucoup de bagues qui me ressemblent et que j’affectionne.

Merci Amélie de t’être prêtée au jeu de cette première interview et surtout merci pour cette belle amitié ❤

Amélie Ciccarelli - Desidero Le Blog

J’ai d’autres profils en tête pour de prochains articles, si celui-ci vous a plu, n’hésitez pas à y laisser un commentaire !

A bientôt pour de nouvelles rencontres…

Giulia