Bijoux d’artistes de Calder à Koons – La collection idéale de Diane Venet

Bijoux d’artistes de Calder à Koons – La collection idéale de Diane Venet

Cette exposition se tient jusqu’au 08 juillet 2018 au Musée des Arts Décoratifs et je m’y suis précipitée dès que j’ai vu les affiches dans le métro.

Ce que j’ai aimé avant tout dans cette exposition, c’est son caractère personnel. Avant d’être une exposition, c’est une collection, accumulée pour l’amour du bijou et aussi l’amour de l’art. Diane Venet raconte d’ailleurs au début de l’exposition qu’elle a commencé cette collection le jour où Gerar Venet lui a fabriqué une bague, comme une alliance, sorte de modèle miniature d’une de ces oeuvres. Et les 2 pièces sont d’ailleurs les premières présentées dans l’exposition. Ce petit clin d’œil personnel donne un sens innatendu à ses 30 ans de collectionneuse.

Ensuite, c’est sa présentation chronologique et thématique qui m’a emballée et me permet de dire que j’ai un gros penchant pour des artistes tels que Georges Braque, Picasso ou encore Jean Cocteau. J’ai pris beaucoup plus de temps à admirer la première partie de l’exposition jusqu’aux pièces de Niki de Saint Phalle. J’ai été moins touchée par le travail d’artistes plus contemporains.

Et ce que j’ai aimé par dessus tout c’est découvrir l’orfèvre ou le joaillier caché derrière les pièces de grands artistes contemporains comme par exemple François Hugo ou Heger de Loewenfeld (lapidaire). Des hommes et femmes de l’ombre sont souvent derrière les pièces d’artistes, avec plus ou moins de reconnaissance. Voici d’ailleurs la vidéo des archives de l’Ina sur François Hugo, présentée au cours de l’exposition.

Je vous invite évidemment à visiter cette exposition qui est un bel exemple de l’histoire du bijou contemporain. Je vous laisse pour finir avec les 5 bijoux que j’ai le plus aimés et dont certains des auteurs m’étaient encore inconnus. A la semaine prochaine !

Giulia

 

PS : la boutique sera fermée les samedis 24 et 31 mars 2018 !

Georges Braque

Circé, 1962. Broche or et diamant. Edition Heger de Loewenfeld, 8/8 Collection Diane Venet.

J’ai découvert son travail lors de ma formation en joaillerie : un coup de coeur. Le duo avec la version tissée de ce profil, également présentée à l’exposition, met en avant la volonté de l’artiste à la fin de sa vie, de sortir du simple champ de la peinture ou des oeuvres en 2D pour se pencher sur une approche en volume. 

George Braque - Circé, 1962 - Edition Heger de Loewenfeld 8 sur 8 Collection Diane Venet - Desidero Le Blog

Cocteau

Narcisse, 1989 (d’après un dessin de 1930). Broche/pendentif, or, argent, vermeil ou bronze doré. Edition Artcurial, 45/350; Courtesy Galerie Pierre-Alain Challier.

J’ai découvert l’oeuvre de Cocteau dans ma ville natale, où il a vécu et réaliser une immense fresque dans la salle des mariages. Je retrouve dans ce profil de Narcisse des traits communs avec les peintures et autres oeuvres que j’ai pu admirer plus jeune.

Jean Cocteau - Narcisse, 1989 (d'après un dessin de 1930) - Edition Artcurial 45 sur 350 Courtesy Galerie Pierre-Alai Challier - Desidero le blog.jpg

Alexander Calder

Seven Spirals, vers 1940. Collier, cuir, laiton et bronze doré. Pièce unique. Collection Rafaela & Kaj Forsblom.

Alexander Calder - Seven Spirals, vers 1940 - Pièce unique Collection Rafaela & Kaj Forsblom.JPG

Costa Coulentianos

Sans titre, vers 1990. Collier bronze doré. Pièce unique. Collection Diane Venet.

Costa Colentianos - Sans titre, vers 1990 - Pièce unique Collection Diane Venet.JPG

Max Ernst

Poisson, 959-1971. Broche or. Edition de 6, François Hugo, collection Martine & Didier Haspeslagh.

Max Ernst - Poisson, 1959-1971 - Edition de 6  François Hugo Collection Martine & Didier Haspeslagh.JPG

Desidero, lauréat du Label « Fabriqué à Paris »

Desidero, lauréat du Label « Fabriqué à Paris »

Comme vous le savez sûrement, la Mairie de Paris a lancé il y a quelques semaines le label « Fabriqué à Paris » pour soutenir la vivacité et la qualité de l’artisanat parisien. Cette initiative avait pour but de répondre à une demande des touristes, de plus en plus à la recherche de produits authentiques et de qualité, mais aussi à une demande des parisiens eux-mêmes, qui ont une tendance grandissante à se tourner vers une consommation responsable et locale.

Desidero - Lauréat du Label Fabriqué à Paris

Les lauréats ont été récompensés par catégorie, mettant ainsi en lumière l’artisanat d’art et la création, l’artisanat alimentaire, les activités de production, mais aussi l’innovation. Le jury était composé d’Olivia Polski, adjointe à la Maire chargée du commerce et de l’artisanat, ainsi que de Nicolas Bonnet-Oulaldj, qui avait présidé la Mission d’information et d’évaluation « Fabriquer à Paris » mais aussi de représentants de chaque groupe du Conseil de Paris et de personnalités qualifiées comme un journaliste du Parisien ou encore Nathalie, qui tient le blog The Parisienne.

Je suis très fière de faire partie de cette première édition du label « Fabriqué à Paris ». C’est la prochaine collection Garden Party (dont vous avez déjà eu un aperçu ici et ) que j’ai présentée pour cette édition. Comme vous le savez j’ai réalisé moi-mêmes les différentes cires de cette collection à la main ainsi que le rattrapage des fontes et toutes les étapes jusqu’à la réalisation finale des pièces. Pour la fonte et la création des moules à partir de mes prototypes, j’ai fait appel, comme à chaque fois, à une société parisienne reconnue, installée dans le 9ème arrondissement de Paris.

Mais l’aventure du label ne s’arrête pas là, puisqu’il reste encore à décerner le prix du public !! La ville de Paris devrait très bientôt mettre en ligne un formulaire de vote sur son site. Et cette fois, c’est vous qui serez invités à faire entendre votre voix !! N’hésitez pas à suivre Desidero sur les réseaux sociaux pour en être informés 😉

Le vote est ouvert !! Cliquez sur ce lien et trouver ma photo pour voter Desidero !!

Desidero - Collection Garden Party spéciale mariage - Bague double Sakura
Desidero – Bague double Sakura de la collection Garden Party

Nous sommes 234 candidats à avoir obtenu le label dont 12, répartis dans chaque catégorie, ont été particulièrement remarqués et distingués par le jury.

Pour l’artisanat d’art et la création, c’est le « manteau coutures tournantes » de la Maison Coudert (Paris 20ème) qui a obtenu le premier prix. Pour l’artisanat alimentaire c’est le « Jambon Blanc de Paris » du charcutier-traiteur Au Fin Gourmet (Paris 12ème) qui l’a obtenu, et pour les activités de production, c’est la monture de lunettes « Minotaure 1900 » par Lucas de Stael (Paris 19ème). Enfin, un prix innovation a été décerné. Le premier prix a été attribué à Anima (Paris 18ème) pour sa gamme de vêtements et accessoires tricotés avec des fils recyclés.

J’adresse d’ailleurs toutes mes félicitations à l’ensemble des lauréats de cette première édition. Je suis ravie de constater que l’artisanat, la création mais aussi une grande quantité de savoir-faire perdurent à Paris. Notre travail mérite d’être vu et reconnu et je salue cette belle initiative de la Mairie de Paris.

En attendant que les votes soient ouverts au public, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un dernier point cadeau avant Noël ! A très vite !!

Giulia

 

A la découverte des métiers d’art

A la découverte des métiers d’art

Aujourd’hui je vous invite encore une fois à partir à la découverte des métiers d’art. Je vous ai déjà parlé dans cet article des expériences Airbnb, et c’est un concept un peu différent que je voudrais vous présenter : Les Artisans.

Nombreuses sont les start’up à se lancer sur le marché de l’atelier. Atelier ceci, atelier cela, vous promettant de vivre une expérience unique à la découverte d’un métier, faisant souvent partie des métiers d’art, mais pas que, et honnêtement je trouve ça génial !! Le public a de plus en plus envie de savoir ce qu’il achète, à qui il l’achète, quelles sont les conditions de fabrication etc. Et je pense qu’ouvrir ce genre de concept permet d’apprendre au consommateur quelle est la réalité du monde de l’artisanat.

Mais revenons-en au concept Les Artisans. Pour Aude, qui est à l’origine du projet, la volonté est de mettre en lumière les métiers d’art. Cela passe évidemment par la transmission des savoir-faire qui sont au cœur de nos métiers et qui nous permettent de créer des objets en partant de la matière première. Mais cela passe surtout par les artisans eux-mêmes et bien sûr leurs créations. En effet, l’intérêt pour les pièces est souvent la première étape qui ouvre à la curiosité pour le métier et le geste.

 

Desidero le blog - atelier

 

Aude a donc créé un espace, je dirais même un écrin pour les artisans. Il se veut le plus polyvalent possible pour accueillir différents corps de métiers. En effet en plus de la bijouterie dont je serai l’un des contributeurs, les premiers ateliers proposés par Aude vous apprendront également l’art de la reliure.

Les premiers cours sont déjà ouverts à la réservation avec un démarrage au mois de janvier et d’autres formules verront ensuite le jour, vous proposant l’apprentissage d’autres techniques et la réalisation de pièces différentes.

Je vous laisse découvrir le site Les Artisans et venir à la rencontre de nos métiers. Et je reviendrai vous parler plus en détails des ateliers l’année prochaine 😉

Giulia

Collection Garden Party spéciale mariage en précommande !!

Collection Garden Party spéciale mariage en précommande !!

ENFIN !!

 

La collection Garden Party, celle du printemps/été prochain, est déjà disponible en pré-commande. Mais une partie seulement, celle destinée aux futur(e)s marié(e)s…

Allez savoir comment, lorsque j’ai créé cette collection, l’idée m’est venue que certaines pièces seraient parfaites pour accessoiriser une robe de mariée. Et voilà, j’étais lancée !! Cette belle aventure dans laquelle je me lance dans le monde du mariage est partie de là.

Tout à commencé avec l’envie de créer des fleurs. On arrivait sur le printemps et j’avais envie de rondeur et de douceur dans mes créations. Je me suis tournée vers le travail de la cire et Petunia fut la première créée, rapidement rejointe par Sakura, et enfin Hortensia. Et ces 3 fleurs ont ensuite été déclinées en 2 tailles, offrant d’autant plus de possibilités de créations. En tout ce n’est pas moins de 48 pièces différentes qui sont issues de ces fleurs : 9 bagues, 9 colliers, 6 bracelets, 3 paires de boucles d’oreilles etc etc.

Desidero - Collection Garden Party - Les fleurs

Mais revenons-en aux modèles de marié(e)s. En dehors des boucles d’oreilles que je présente également dans cette pré-collection, le premier modèle fut le bijou de tête. A force d’avoir sous le nez celui de la collection Bad Girls et de m’entendre dire qu’il serait parfait pour un mariage, c’est ce que j’ai créé en premier. Il est composé de 7 fleurs et complété par un ruban fin. Et la bonne idée c’est que je vous le transforme en bracelet après la cérémonie. C’est une superbe pièce pour un mariage, mais pas forcément facile à remettre dans la vie de tous les jours. Ainsi vous pourrez le reporter en toute occasion comme un souvenir précieux de votre plus beau jour.

 

Pour rester sur le thème des cheveux, j’ai ensuite pensé aux barrettes à cheveux. Et n’arrivant pas à me décider sur la taille j’ai donc opté pour 2 formats, avec 4 ou 6 fleurs. Pour habiller un chignon ou retenir simplement vos cheveux tout en les gardant lâchés ou encore pour fixer votre voile, les possibilités sont nombreuses.

 

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-barrettes-gm-petunia-et-pm-sakura-1.jpg

 

Pour offrir des opportunités de personnalisation de vos robes et costumes viennent ensuite les boutons. Remplacer un bouton de manche sur une veste d’homme, ou apporter une touche de fantaisie au boutonnage d’une robe, ils s’adaptent aussi parfaitement sur des épingles à chignon pour vos coiffures, des plus simples aux plus sophistiquées.

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-boutons-hortensia-3.jpg

Desidero Le Blog - Shooting PE 2018 - Boutons Hortensia - Garden Party

 

C’est Sophie Castagnetti, créatrice de la robe de mariée que nous avons utilisée pour le shooting qui m’a donné l’idée suivante, celle d’un bijou pour habiller les dos nus. Deux options sont disponibles, la première est un pendentif à rajouter au fermoir de votre collier et la deuxième comme un collier complet qui se porte dans le dos. Dans les 2 cas, deux chaînes ornent le dos, l’une terminée par une boule en argent et l’autre, plus longue, terminée par 2 fleurs. Leurs longueurs peuvent évidemment être ajustées à la profondeur de votre dos nu.

 

Puis, inspirée par les boutons dont je vous parle plus haut j’ai apporté une vraie touche masculine à cette collection avec des boutons de manchette ! Pour ajouter un détail chic au vestiaire de l’homme, en harmonie avec les pièces choisies par la mariée.

desidero-collection-garden-party-spc3a9ciale-mariage-boutons-de-manchette-hortensia-21.jpg

 

Enfin la toute dernière pièce m’a été soumise par ma maman. Alors que je lui avait montré les bracelets jonc de la collection principale, elle m’a demandé s’il n’existait pas une version de bracelet uniquement composée de fleurs. L’idée était brillante !! Mais à ce moment là je n’avais plus le temps de le fabriquer avant le shooting de la collection. EUREKA ! C’est le bijou de tête qui a remporté le rôle à la dernière minute. Remplacer le ruban par un fermoir et une chaîne de rallonge et le tour était joué ! C’est d’ailleurs ce qui m’a donné l’idée de vous offrir la transformation du bijou de tête en bracelet après votre d-day.

 

Voilà ! Nous avons fait le tour des pièces de la collection Spéciale Marié(e)s Garden Party. Toutes les autres pièces de la collection sont à découvrir sur rendez-vous à la boutique et vous seront présentées officiellement, comme de coutume pour la collection Printemps/Été, au mois de février prochain. 

J’espère que cette présentation complète vous aura fait rêver autant que moi et je vous donne rendez-vous sur le site ou à la boutique pour admirer et craquer pour cette collection. D’ailleurs à la boutique, vous pourrez admirer jusqu’au 24 décembre prochain l’exposition Union Florale. Avec Amélie, nous avons pensé cet événement ensemble pour présenter cette nouvelle collection dans l’écrin sur-mesure de son travail photographique personnel autour des fleurs et du monde végétal. C’est un véritable monde fleuri et onirique qui vous attend.

Et comme je le laissais entendre en début d’article c’est un véritable plongeon dans le monde du mariage que je m’apprête à faire de mon côté. A vrai dire j’ai déjà commencé avec une page Facebook dédiée, tout comme un tout nouveau compte Instagram que je vous invite à suivre pour une actualité entièrement liée au mariage. D’autres choses viendront bientôt compléter cette collection et je vous invite à rester connectés pour suivre la suite de l’aventure 😉

A très bientôt, 

Giulia

 

Desidero chez « Curieux, Cabinet de curiosités »

Desidero chez « Curieux, Cabinet de curiosités »

Bonjour à tous !

Après l’effervescence de ces dernières semaines (et avant celle des prochaines…) je reviens vous parler d’une chose que j’ai rapidement abordé fin juillet dans mon article sur les 5 choses à faire près du Canal St Martin.

Il s’agit, comme vous l’aurez compris dans ce titre, de la nouvelle boutique Curieux, qui a ouvert fin juillet au  64 rue de Rochechouard, dans le 9ème arrondissement.

Desidero Le blog - boutique Curieux 5

De la déco, de beaux objets, des bijoux (évidemment), des pièces originales, parfois uniques, souvent peu conventionnelles, toujours insolites, des pièces d’artistes ou d’artisans, dans un esprit moderne de cabinet de curiosités…

Desidero Le blog - boutique Curieux 4

Dans cette caverne d’Ali Baba, c’est simple, vous ne savez plus où poser les yeux tellement il y a de choses qui accrochent votre regard.

Maria, la responsable, et Amélie vous y accueillent et peuvent vous raconter l’histoire et la particularité de chaque objet. Elles connaissent sur le bout des doigts les artistes et leur travail et sauront vous conseiller au mieux.

Desidero Le blog - boutique Curieux 2.JPG

Desidero Le blog - boutique Curieux 3

Et la belle nouvelle qui se cache derrière cette présentation en bonne et du forme c’est évidemment que vous pouvez y trouver une sélection de pièces Desidero !! Pour la première fois, vous pouvez donc trouver Desidero en dehors des murs de Desidero. Meta, Vicky, Saturne et même la petite dernière, Céleste vous y attendent au milieu d’autres objets de talentueux créateurs 😉

 

N’hésitez pas à visiter ce lieu atypique !!

De mon côté, le mois d’octobre sera bien chargé, je vous dis donc à très bientôt pour la suite des aventures 😉

Giulia

 

 

Raffaella & Céleste

Raffaella & Céleste

C’EST DEMAIN LE GRAND JOUR !!

 

C’est demain que vous pourrez enfin découvrir en boutique et sur le site les nouvelles collections de cette rentrée et je suis ravie de pouvoir vous les présenter officiellement et en images.

 

Les bagues Raffaella

Elles vous ferons tourner la tête à n’en plus finir !! Pour quel modèle ou composition de bagues allez vous craquer ? Sur le site et à la boutique, vous trouverez de nombreuses propositions de combinaisons, mais sentez vous libre d’inventer la vôtre !

 

 

Cette série de bagues est en effet déclinée en 3 modèles (1, 2 ou 3 anneaux) et chacun est disponible en argent ou en vermeil jaune ou rose. De quoi jouer l’accumulation sans limite, sur un seul doigt ou même sur plusieurs !!

 

 

 

Certaines options de taille sont encore en cours de fabrication, n’hésitez pas à passer commande pour vos modèles préférés qui seront fabriqués en priorité.

Céleste et son esprit contemporain

Cette collection n’est pas encore officiellement sortie qu’elle rencontre déjà un beau succès. Son esprit contemporain en a déjà séduit plus d’un(e) !

La bague déjà, qui, comme je vous l’avait expliqué dans un précédent article, semble flotter sur la main, mais aussi les boucles d’oreilles qui ont déjà fait mouche au premier regard. Mais c’est aussi le travail effectué sur sa double finition, mat et polie, qui attise la curiosité.

 

 

 

J’ai hâte de vous retrouver demain pour vous présenter ces deux nouvelles collections. Alors rendez-vous de 14h à 19h30 au 49 rue des Vinaigriers (Paris 10), pour échanger en toute convivialité sur ces nouveautés et (re)découvrir l’ensemble des collections Desidero.

Comme je vous l’ai déjà annoncé dans l’article de la semaine dernière, vous pourrez profitez, lors de ce lancement de 20% de réduction sur toutes les collections Desidero (hors *Prix Doux* et collection Bad Girls). Sur le site de Desidero, l’offre sera maintenue jusqu’au dimanche 24 septembre à minuit avec le code NEWAH2017 !!

Et dès lundi 25 septembre, en boutique et sur le site avec le code RAFFA2, vous pourrez profiter de 10% de réduction sur les bagues Raffaella à partir de deux bagues achetées dans cette collection.

Sur ces bonnes paroles, je vous laisse et vous dis à demain !!

Giulia

 

PS : Encore un bon plan pour la route ! En boutique, vous avez l’option de payer avec votre mobile via l’application gratuite Lyf Pay. Pour votre premier paiement via Lyf Pay à la boutique vous bénéficier de 5€ offerts (offre valable jusqu’au 30 septembre). Une fois l’offre activée dans l’application (à retrouver sur ma fiche boutique), ils seront automatiquement déduit de votre prochain achat via l’application (d’une valeur supérieur ou égale à 5€). Et si c’est votre première utilisation de cette application, avec mon code de parrainage vous pouvez gagner 3€ supplémentaires ! Rendez-vous en boutique pour plus d’informations.

Publication classique - Lyf Pay.png

 

#FLASHBACK : mes premières créations

#FLASHBACK : mes premières créations

En écrivant l’article sur l’entretien express de bijoux pendant les vacances, j’ai pensé qu’il était temps de vous présenter mes toutes premières créations. Pas celles de Desidero mais celles que je me suis fabriquées alors que j’étais encore apprentie.

Elles m’ont permis de faire mes armes, sont très fidèles aux styles qui m’inspirent, et ont été créées à partir de maquette en cire, qui, comme vous le savez maintenant, est le mode de fabrication que je préfère.

J’ai fait mon apprentissage chez un joaillier indépendant qui faisait énormément de réparation de bijoux et d’objets anciens. C’est en travaillant à ses côtés que j’ai appris à ne pas me laisser freiner par mes outils, il faut parfois savoir les réinventer pour les adapter à nos besoins. Et c’est de ces années d’apprentissage que j’ai développé une passion pour les étuis à cigarettes anciens. Qui s’étend parfois aux minaudières et autres poudriers. J’aurais d’ailleurs tendance à les collectionner, mais de ça je vous en parlerai une autre fois.

Et j’ai eu aussi la chance qu’il me laisse parfois me plonger dans des projets personnels. Il en ressort une belle collection de pièces que je n’ai pas portées depuis longtemps mais que je chéris malgré tout particulièrement. Je ne les ai pas repolies depuis leur fabrication et elles portent d’ailleurs les marques indiscutables qui montrent que je les ai beaucoup portées à cette époque.

Desidero Paris Blog - Flashback - Mes bagues 1

Desidero Paris Blog - Flashback - Mes bagues 2

 

Commençons par cette superbe bague boule repercée !! Ce fut ma toute première création !! Séquence émotion, elle a été ma première, ma fierté, et je mesure aujourd’hui, alors que je vous écris, le chemin parcouru, notamment d’un point de vue artistique…

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague boule repercée 2

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague boule repercée

J’ai ensuite changé de registre pour une bague sans volume mais toujours avec cet effet de jour à travers. Maintenant que je les étudie dans leur ensemble, je vois à quelle point le repercé a été omniprésent dans mes créations d’apprentie. Pas moins de 7 pièces sur 10 en témoignent.

Desidero Paris Blog - Bague repercée

A partir de là, je me perds un peu dans l’ordre chronologique mais il y a ensuite eu cette ensemble collier et bague. Il me semble que j’ai d’abord créé le collier, mais à force de le poser sur ma main j’ai eu envie ensuite d’en faire une bague. Ce motif de ciel est directement inspiré des dessins que je faisais enfant, avec le soleil immanquablement dans le coin supérieur gauche de la feuille (vous aussi ça vous rappelle quelque chose, hein ?!).

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague paysage

Desidero Paris Blog - Flashback - Collier paysage

On commence ensuite à repérer le début de ma période Art Déco avec d’abord cette bague aux perspectives bien marquées avec ses marches d’escalier. L’ouverture du corps de bague sur les côtés m’a permis de l’alléger considérablement, tout en gardant une base solide.

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague Escalier 1

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague Escalier 2

Ensuite, et c’est probablement ma préférée, il y a cette bague au profil ultra géométrique. Je l’ai pourtant moins portée que les autres car elle est légèrement déséquilibrée en terme de poids, bien que la partie cylindrique soit vide, et cet effet était renforcé par le fait qu’elle soit un peu trop grande pour moi (problème qui n’est plus aujourd’hui, je vais pouvoir la reporter avec joie !). C’est probablement la bague qui a demandé le plus de prouesses techniques pour la jeune apprentie que j’étais. En effet, elle a été réalisée à partir de 2 pièces, la bague proprement dite d’une part et le cylindre du dessus d’autre part. Ces 2 parties ont été soudées après la fonte puis le cylindre a été bouché à ses extrémités. 

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague cylindre 1

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague cylindre 2

Et puis il y a aussi cette petite bague qui a une chouette histoire. Je vous racontais plus haut que mon maître d’apprentissage faisait beaucoup de réparation d’objet ancien. Cette bague est la reproduction, agrandie, d’une pièce d’un nécessaire à couture ancien que nous avions eu en réparation. J’ai eu à fabriquer cette pièce qui était manquante dans le nécessaire (si je me rappelle bien) et elle m’a tellement plu que je m’en suis finalement faite une. Et c’est aussi la première pièce que l’on m’a ensuite commandée pour un cadeau (la première pierre était posée) !!

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague couture.JPG

La dernière bague que j’ai à vous présenter c’est mon coquillage. Je l’aime beaucoup mais il m’a donné pas mal de fil à retordre ! En effet la cire était particulièrement fragile et le rattrapage de fonte pas évident du tout. Mais il laisse deviner mon besoin de sortir du cadre géométrique dans lequel je pourrais avoir tendance à m’enfermer dans mes créations.

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague coquillage 1

Desidero Paris Blog - Flashback - Bague coquillage 2

 

Le grand chapitre des bagues est terminé, et il me reste encore 1 pièce à vous montrer. Je passerai sur ma manchette d’amour que vous avez déjà pu découvrir sous toutes les coutures dans cet article pour vous présenter mon collier plastron. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il a été fait à partir d’une cire et non d’une découpe de plaque. Cette forme correspond en fait au profil de la cire pour bracelet utilisée pour cette fameuse manchette (les détails, là aussi, sont dans l’article dont je vous met le lien plus haut).

Desidero Paris Blog - Flashback - Plastron.JPG

Je ne l’ai pas porté depuis longtemps, mais sachez qu’il s’adapte très bien en toutes circonstances. Nul besoin de le garder pour les « grandes occasions », il a la taille parfaite pour être porté tous les jours, tout en apportant la juste touche d’excentricité pour vos tenues de fête. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il a un petit frère, un exemplaire similaire est en effet disponible à la boutique et sur le site (lien vers mon Jardin Français) !! 

C’est ici que s’achève la présentation de ma petite collection personnelle. Ces pièces d’avant Desidero me sont chères, elles sont les premiers témoins de l’aventure que je vis depuis bientôt 7 ans dans le monde de la bijouterie. Et quelle aventure !! Dans quelques semaines je vous présenterai la collection Automne-Hiver 2017, nous venons de shooter le Printemps-Été 2018 (que j’ai hâte de vous montrer en entier !) et j’ai déjà en tête les 2 saisons suivantes !!! A très vite donc, pour la suite de l’aventure…

To be continued !

Giulia

Les *Prix Doux* de Desidero

Les *Prix Doux* de Desidero

Les soldes sont finies !!! 6 semaines intenses de réduction !! Vous avez guetté les meilleurs prix et avez enfin craqué pour vos pièces préférées, sans culpabiliser. Qu’en est-il chez Desidero ?

Après les soldes, les *Prix Doux* prennent la relève pour continuer à vous faire plaisir sur nos anciennes collections. Mais quelle est la différence avec les soldes ?

Les soldes sont faites pour se débarrasser de produits invendus et proposés à la vente depuis au moins un mois. Mes collections sont disponibles en boutique et sur le site pendant environ 1 an avant d’être soldées. Les stocks sont tenus à jour mais vous pouvez toujours me contacter pour commander un produit qui serait en rupture. Cette option est également possible en période de soldes mais sera traitée comme une commande sur-mesure et ne bénéficiera donc pas des réductions appliquées.

La plateforme BigCartel par laquelle je passe pour gérer mon site ne permet pas d’appliquer des réductions sur les produits sans passer par la mise en place d’un code promo. Les soldes sont pour tout le monde et pas seulement une partie restreintes de la clientèle, ayant obtenu un code de réduction dans une newsletter ou encore sur les réseaux sociaux. Je dois donc faire manuellement la mise à jour des soldes sur chaque produit concerné. Je vous raconte pas la galère à chaque nouvelle démarque !! Le prix initial, qu’il est obligatoire de faire figurer en plus du prix soldé, apparaît donc dans le descriptif de la fiche produit.

Voilà comment je gère les soldes, mais revenons-en aux *Prix Doux* de Desidero.

Dans cette catégorie, vous retrouvez les invendus des soldes de Desidero, à leur derniers prix affichés (en général -50% du prix initial). Le prix d’origine est toujours indiqué sur le site mais pas de la même façon que pendant les soldes, question de vocabulaire. En boutique ces produits sont signalés par un triangle rouge. C’est un peu mon outlet à moi. L’idéal étant pour moi d’en avoir le moins possible. Tout l’exercice tient donc dans un délicat équilibre entre l’offre et la demande tout au long de l’année.

Alors que trouve t’on aujourd’hui dans les *Prix Doux* de Desidero ? (lien direct en cliquant sur les photos).

De nombreuses couleurs sont encore disponibles dans la collection Hilda, comme ce superbe sautoir en Agathe blanche, le collier bicolore en Malachite et Lapis Lazuli ou encore ce discret bracelet en perles de culture.

Desidero - Collection Hilda - Sautoir uni agathe

 

Desidero - Collection Hilda - Collier mixte lapis et malachite

Desidero - Collection Hilda - Bracelet uni perles

En ce qui concerne la collection Bestiaire Imaginaire, il reste quelques bagues rescapées de ces soldes, notamment en 54 et 55 pour les deux couleurs ! Le collier en vermeil s’est envolé pour New York (oui oui vous avez bien lu) mais celui en argent vous attend toujours. Et il ne reste plus qu’une paire de boucles d’oreilles également dans chaque couleur.

Desidero - Lookbook PE 2016 - Collection Bestiaire Imaginaire - Collier et boucles d'oreilles argent

Desidero - Lookbook PE 2016 - Collection Bestiaire Imaginaire - Bague vermeil

Desidero - Lookbook PE 2016 - Collection Bestiaire Imaginaire - Boucles d'oreilles vermeil

 

Découvrez toutes nos pièces *Prix Doux* (dont ce superbe plastron en photo de couverture) sur le site et dites moi quelle est votre préférée. N’hésitez pas à passer commande avant le samedi 12 août à midi (c’est à dire demain !) pour vous garantir une expédition avant mon départ en vacances.

J’en profite pour vous avertir que la boutique fermera demain samedi à 18h30 ainsi que toute la semaine prochaine. Réouverture le mardi 22 août après une bonne semaine de vacances. Toutes vos commandes passées durant cette période seront traitées dès mon retour.

Je vous dis donc à très bientôt à la boutique et sur tous les réseaux sociaux de Desidero !!

Giulia

 

 

 

 

Collection SATURNE

Collection SATURNE

En ce début août, les vacances se profilent mais pour patienter jusque là, je reviens vous parler d’une des collections Desidero : SATURNE ! Et ce n’est pas n’importe quelle collection, mais ni plus ni moins que le best seller du mois de juillet qui vient de s’achever… CHAMPAGNE !!

Je me suis dit qu’il était donc grand temps de vous la présenter plus en détails. Saturne fait partie avec Flora des collections de ce printemps/été 2017. Ce sont des formes toutes en rondeur plutôt que des angles vifs, le contre-pied peut-être des pièces de l’automne/hiver précédent…

Saturne est encore une collection issue de ma recherche sur les contrastes. Ici c’est l’opposition plat/embouti qui est mise à l’honneur. L’embouti est une technique qui permet de mettre en forme une plaque de métal en demi sphère. Cela nécessite évidemment un dé à emboutir (le mien ne ressemble pas à un dé à proprement parler mais l’idée est la même), et un jeu complet de bouterolles. La plaque de métal est recuite puis positionnée dans le trou le plus grand puis mise en forme à l’aide de la bouterolle adaptée sur laquelle on vient frapper au marteau avant de passer au trou (et à la bouterolle) suivant jusqu’à obtenir la taille souhaitée.

Desidero Paris Blog - Dé à emboutir et bouterolles

Pas de prototype en cire donc pour cette collection, mais de la découpe de plaque, puis la mise en forme de l’embouti et enfin la soudure des deux éléments. Chaque pièce est donc entièrement réalisée à la main. Et ça faisait longtemps que je n’avais pas travaillé l’aspect de surface du métal, j’ai donc opté pour une finition brossée, qui donne un tout autre aspect à l’argent, comme au vermeil. Et c’est évidemment à son profil de planète qu’elle doit son nom. 

Il existe deux tailles de pendentifs. Le petit modèle est utilisé pour les boucles d’oreilles, le bracelet et le collier court. Le grand modèle, est utilisé uniquement pour une deuxième version du collier court et pour le sautoir.

Quant à ma pièce préférée, c’est sans aucun doute le bracelet !! La forme de base se prêtait si bien à cette opposition articulée, comme un tête à tête, j’en suis complètement fan. L’articulation c’est un peu mon nouveau jeu préféré dans mes collections. D’ailleurs le collier Flora au 3 pendentifs en témoignent bien.

Je vous laisse (re)découvrir cette collection en photos (réalisées comme toujours par Amélie) ! Retrouvez-la également sur le site de Desidero, et passez commande avant le 12 août à midi pour être sûr de recevoir vos pièces coups de cœur avant que la boutique ne ferme pour une première semaine de vacances estivales !

J’espère que vous passez un bel été et vous donne rendez-vous vendredi prochain pour un nouvel article 😉

Giulia

 

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Collier GM et boucles d'oreilles vermeil

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Collier GM et bracelet argent

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Collier PM argent

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Collier PM vermeil

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Boucles d'oreilles argent

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Sautoir argent

Desidero Paris Blog - Collection Saturne par Desidero - Sautoir et bracelet vermeil

 

Paris en été : 5 choses à faire autour du Canal St Martin

Paris en été : 5 choses à faire autour du Canal St Martin

Cette année pour la première fois, contrairement à la tradition qui veut que tous les professionnels de la bijouterie (ateliers, fournisseurs et prestataires) soient fermés pendant au moins 3 à 4 semaines, j’ai décidé d’être à Paris quasiment tout le mois d’août. Et de vous accueillir à la boutique. Je vais en profiter pour avancer sur mes collections mais je ne vous raconte pas la galère pour être sûre de ne manquer de rien à l’atelier.

Quoi qu’il en soit, que vous soyez là en touristes ou plutôt de ceux à privilégier les vacances hors saisons, voici 5 choses à faire autour du Canal Saint Martin, en plus de venir me rendre visite 😉 

Picnic sur les bords du Canal

C’est LE rendez-vous de tous les parisiens dès les beaux jours, et un des spots les plus agréables de la capitale. Mon conseil c’est de vous trouver une petite place dans la partie haute, à partir du Parc Villemin et jusqu’à la rue Eugène Varlin, beaucoup plus tranquille, et moins fréquentée. Vous pourrez peut-être vous essayer aux ricochets sur le Canal Saint Martin comme Audrey Tautou dans Amélie Poulain ? Et n’oubliez pas de laisser votre place propre en repartant !

Picnic sur les bords du Canal St Martin

Manger un morceau chez Siseng

Avez-vous déjà tenté Siseng ? J’avoue n’y avoir goûter que les burgers, frites de patate douce et tempura de légumes. Mais tout ce que j’ai vu passer sur les tables donne l’eau à la bouche. Courez-y avant le 13 août sinon il vous faudra attendre leur réouverture à la rentrée. A déguster sur place au 82 quai de Jemmapes ou à emporter, pourquoi pas pour ce fameux picnic dont je vous parlais juste avant ?

Siseng

Vous aimez le street art ?

Plusieurs murs autour de la boutique sont dédiés au Street Art et se renouvellent régulièrement. Le plus connu  évidemment, à l’angle de la rue Jean Poulmarch et du quai de Valmy, mais aussi un mur rue des Récollets, face à l’entrée du Parc Villemin, ou encore celui de la rue Légouvé. Parfois au détour d’une promenade, une belle surprise vous attend.

street-art.jpg
Photo prise en octobre 2016 rue des Récollets

Un peu de shopping déco

Vous connaissez le superbe magasin Madeleine et Gustave au 19 de la rue Yves Toudic ? C’est là que l’on a fait le shooting de la collection Bestiaire Imaginaire en février 2016. Sur 3 niveaux, découvrez une offre généreuse d’objets pour votre maison, mais aussi au dernier étage un joli café pour un moment chaleureux accompagné d’une boisson ou d’une pâtisserie maison.

Café Madeleine et GustaveMadeleine et Gustave

Une autre bonne adresse où manger

Le restaurant Bang ça vous dit quelque chose ? Si vous êtes amateur de très bonne viande je vous recommande cette adresse sur les bords du Canal St Martin, au 112 quai de Jemmapes. Des produits de qualité et une ambiance chaleureuse, c’est un sans faute.

Bang Restaurant

Une adresse bonus (et une très bonne nouvelle) !!

Je vous en reparlerai plus longuement à la rentrée mais j’ai une autre bonne adresse pour vous !! Toute fraîche car elle ouvrira dans les prochains jours. C’est la boutique Curieux, 64 rue de Rochechouard. C’est un peu en dehors du périmètre de cet article mais c’est une chouette adresse, un cabinet de curiosités moderne, où vous pourrez trouver des artistes de talents ET DES PIÈCES DESIDERO !! Curieux, premier revendeur pour Desidero, c’est une belle collaboration qui commence 🙂

J’espère que cette article vous donnera envie de venir faire un tour par ici. N’hésitez pas à me rendre visite, la boutique est ouverte jusqu’au 12 août, avant une bonne semaine de vacances en famille. Réouverture à partir du 22 août pour 2 semaines avant de repartir à l’aventure en Crète, en amoureux cette fois.

Bel été à tous et à très bientôt, 

Giulia